Rigoureusement affleurant

Quand le design des interrupteurs devient partie intégrante de l’architecture d’intérieur

La conception épurée s’impose de plus en plus dans l’architecture d’intérieur moderne. Des transitions fluides et régulières entre les surfaces et les composants sont de rigueur. Les fabricants de portes, fenêtres, ferrures ou lampes proposent déjà des solutions tenant compte des exigences des architectes et designers d’intérieur : les châssis de porte peuvent être montés à fleur de crépi, les spots s’intègrent formellement dans le plafond sans raccords de matériaux visibles. Toutefois, en matière d’installation électrique il manquait jusqu’ici un concept permettant un montage à fleur ultérieur. L’entreprise JUNG a relevé ce défi et présenté pour la première fois en mars 2016 son design d’interrupteur LS ZERO dans le cadre du salon Light+ Building.

Défis et approches
Le développement du LS ZERO avait pour objectif de créer un design basé sur l’interrupteur plat éprouvé LS 990 au cadre étroit et venant « s’immerger » dans le mur de manière affleurante avec le crépi. La solution devait aussi pouvoir être transposée aux meubles afin de permettre la poursuite de la mise en œuvre spécialement pour les cuisines et les salles de bain. Il était tout aussi important de tenir compte des aspects formels et fonctionnels que de développer un concept d’installation facilement compréhensible et basé sur les normes. Il était décisif de connaître et de comprendre les méthodes de travail des autres corps de métier et d’en tenir compte pour la conception du LS ZERO. Les normes et habitudes d’installation internationales ont donc été prises en compte pour garantir le montage sur les différentes boîtes d’appareillage.

À la base, des recherches approfondies
Le développement du LS ZERO a été précédé d’études de marché de grande ampleur. D’une part, les solutions de différents concurrents dans le domaine de l’installation ont été analysées et évaluées. D’autre part, dans le cadre d’une enquête à grande échelle, des architectes, maîtres d’œuvre et designers d’intérieur ont été interrogés, de même que des électriciens, peintres/plâtriers et façadiers en tant que représentants des corps de métier concernés.

Au cours de cette phase, la transition entre le cadre design et le mur a constitué une tâche considérable. En effet, avec une installation électrique traditionnelle, après retrait du couvercle de nettoyage il reste un bord irrégulier qui ne peut être recouvert que par un large cadre. Une deuxième enquête a permis d’évaluer les idées conceptuelles et de mettre en évidence une approche préconisée par toutes les personnes interrogées. Basé sur le design de l’interrupteur LS 990, ce concept prévoyait un adaptateur de montage pouvant être installé dans la couche d’enduit avec les différentes boîtes d’appareillage propres à chaque pays et devant garantir un raccord homogène avec les différents enduits. Pour l’installation dans des cloisons creuses, le premier niveau de parement offrait l’espace nécessaire et, pour la mise en œuvre dans des meubles, un traitement mécanique permettait de réaliser le contour correspondant. Pour garantir une transition fluide visuellement et un écartement uniforme, le bord intérieur de l’adaptateur de montage devait se confondre avec l’extrémité (du cadre) de l’interrupteur.

Du concept à la solution
La définition des matériaux pour les raccords d’enduit et le jointoiement pour la maçonnerie et les cloisons creuses a ensuite laissé place à la recherche du matériau approprié pour l’adaptateur de montage à concevoir. Pour ce faire, JUNG a interrogé des experts à propos des matériaux, de leurs caractéristiques spécifiques, des possibilités de transformation, etc. Les différents matériaux ont été soumis à différentes séries de tests afin de restreindre la sélection. L’objectif était de trouver un matériau fonctionnant aussi bien dans les cloisons creuses que dans la maçonnerie afin de réduire au minimum la logistique pour les maîtres d’œuvre et les installateurs à la commande et sur le chantier.

Il est vite apparu que les matériaux testés ne pouvaient pas offrir une liaison suffisante avec les matériaux d’enduit et de jointoiement et que le bord intérieur de l’adaptateur de montage restait visible dans le mur enduit. L’équipe de projet JUNG a même jugé la résistance à la déformation insuffisante. D’autres recherches complètes ont enfin permis de trouver un matériau céramique présentant toutes les propriétés de liaison requises et pouvant s’intégrer dans le mur « comme moulé en une seule pièce ». Une combinaison de céramique et de plastique a finalement été choisie.

Cette concertation a permis d’élaborer le cahier des charges pour le montage du nouvel adaptateur de montage et les exigences concernant sa hauteur. Dérivée de l’épaisseur d’une plaque de plâtre usuelle et de la quantité d’enduit minimale à déposer, cette dimension constitue en effet l’autre condition préalable pour une mise en œuvre uniforme dans les cloisons creuses et la maçonnerie. Il s’est en outre avéré qu’il est judicieux d’aligner ensuite l’adaptateur de montage dans le mur enduit pour garantir une transition parfaite. JUNG a développé pour cela une entretoise en polystyrène expansé (« aide au montage ») qui remplit différentes fonctions selon le support. En cas de montage dans de la maçonnerie, cette aide au montage joue le rôle de capuchon permettant de laisser l’espace libre nécessaire pour l’alignement affleurant de l’adaptateur de montage après l’application de l’enduit. En cas de montage dans une cloison creuse, elle fait office de gabarit pour marquer la découpe dans le premier niveau de parement.

Trois types de montage – trois procédures simples
Le montage affleurant du LS ZERO dans la maçonnerie, les cloisons creuses et les meubles exige peu d’efforts. Dans la maçonnerie et les cloisons creuses, l’adaptateur de montage permet de créer un raccord homogène avec l’enduit. En montage sur meuble, le LS ZERO s’intègre de manière invisible dans le meuble. Les trois procédures de montage sont illustrées à l’aide de films disponibles sur jung.de/lszero.

Étapes de montage dans la maçonnerie
  1. Dégagement pour boîte d’appareillage par ex. à l’aide d’une mèche de forage. À ce sujet, prendre en compte le fait que la boîte d’appareillage doit être plâtrée à fleur du mur (sinon, l’épaisseur de la couche d’enduit appliquée doit être adaptée à ce débord).
  2. Reporter le centre de la boîte d’appareillage sur le mur.
  3. À l’aide des repères, aligner l’aide au montage au centre au-dessus de la boîte d’appareillage et la coller au mur.
  4. Appliquer l’enduit de la manière habituelle et selon les besoins. L’aide au montage indique l’épaisseur de l’enduit.
  5. Après séchage, retirer l’aide au montage et nettoyer l’espace libre.
  6. Appliquer ensuite du plâtre au dos de l’adaptateur de montage et placer ce dernier dans l’espace libre. Veiller à ce que les découpes et les trous de vis de l’adaptateur de montage concordent avec ceux de la boîte d’appareillage. Aligner ensuite l’adaptateur de montage et le placer à fleur du mur enduit.
  7. Après séchage, combler l’espace de mastic et égaliser. L’adaptateur de montage se trouve alors à fleur du mur.
  8. Après ponçage de la surface, l’adaptateur de montage est intégré sans transition dans la couche d’enduit et semble visuellement faire partie du mur. Les bords intérieurs de l’adaptateur de montage assurent la finition parfaite du cadre design du LS ZERO.
  9. L’installation électrique et l’installation des enjoliveurs s’effectuent comme à l’accoutumée.
     
Étapes de montage dans les cloisons creuses
  1. Monter et traiter la cloison creuse de la manière habituelle. Prévoir un parement double.
  2. Dégagement pour boîte d’appareillage par ex. à l’aide d’une mèche de forage.
  3. Reporter le centre de la boîte d’appareillage sur le mur.
  4. À l’aide des repères, aligner l’aide au montage au centre au-dessus de la boîte d’appareillage et tracer tout autour pour marquer la taille du dégagement.
  5. Découper ensuite la zone marquée à l’aide d’un cutter et d’un guide et retirer le premier niveau de parement.
  6. Fixer la boîte d’appareillage comme d’habitude sur le niveau de parement inférieur.
  7. Aligner l’adaptateur de montage dans le dégagement et le fixer sur la boîte à l’aide des vis prévues à cet effet.
  8. Combler ensuite l’espace de mastic et égaliser. L’adaptateur de montage se trouve à fleur du mur.
  9. Après ponçage de la surface, l’adaptateur de montage est intégré sans transition dans la cloison creuse. Les bords intérieurs de l’adaptateur de montage assurent la finition parfaite du cadre design du LS ZERO.
  10. L’installation électrique et l’installation des enjoliveurs s’effectuent comme à l’accoutumée.


Montage sur meuble
Pour le montage sur meuble, découper le contour de l’adaptateur de montage dans la partie concernée à l’aide d’une fraise. Dans ce cas, il est inutile d’utiliser l’adaptateur de montage. Toutes les données de planification requises peuvent être téléchargées à l’adresse jung.de/lszero. Le montage s’effectue ensuite de façon standard ; le cadre design du LS ZERO s’insère directement dans le dégagement et forme une transition affleurante avec le meuble.

Autre solution : hauteur de montage de 3 mm
Une variante du modèle LS ZERO avec une hauteur de montage de 3 mm est également disponible. Elle représente une solution idéale par exemple pour les murs recouverts de revêtement mural/papier peint. Le cadre design dépasse à peine de la surface du papier peint et offre ainsi une belle harmonie. Cette variante est également adaptée aux épaisseurs d’enduit ou de plâtre de 12,5 mm.

Le concept fait ses preuves
Près de neuf mois après le lancement, les réactions positives du marché montrent que les travaux préparatoires intenses menés par JUNG pour le développement du LS ZERO ont constitué la clé du succès. Dès le salon Light + Building les premières réactions ont été unanimes : « design uniforme réussi », « montage simple » ou même « C’est si simple, pourquoi personne n’y avait pensé avant ! ». Les retours des professionnels qui ont depuis installé le LS ZERO vont dans le même sens. Des distinctions telles que le Plus X Award, l’Iconic Award et le « prix de l’innovation architecture + technologie 2016 » viennent également démontrer que le nouveau design d’interrupteur de JUNG s’affirme sur le marché.

Avec le LS ZERO, JUNG est parvenu à mettre en œuvre un design d’interrupteur affleurant. Outre l’aspect innovant et la gamme de fonctions, c’est surtout le concept élaboré qui convainc. Il permet d’une part de satisfaire aux exigences des architectes et designers d’intérieur et, d’autre part, les procédures d’installation impliquant différents corps de métier parlent d’elles-mêmes de par leur cohérence et leur simplicité.

Auteur : Oliver Stuke, responsable du service électromécanique/design chez Albrecht Jung GmbH & Co. KG